dimanche 13 mai 2018

Na Mindona, Barcelone


Je me suis toujours demandé pourquoi l’on ne trouve pas plus de restaurants espagnols régionaux, à Barcelone. Si l’on en trouve, c’est la plupart du temps Galicien et à peu prêt tout. Donc une table Majorquine à Barcelone, c’est presque quelque chose d’inédit. Et en plus, si vous ne connaissez pas l’adresse, peu de chance de passer devant alors que c’est en plein centre. Dans le quartier du Raval mais pas forcement dans une des rues les plus populaires, non loin de la Rambla mais sur son côté est. C’est ici que Xisca Ferragut et son partenaire Dionis décidèrent d’ouvrir le premier restaurant de cette ile ici à Barcelone. Xisca d’après ce que j’ai compris était venue pour une formation sur le language des signes, ce qui est indirectement signalé par la pancarte de l’établissement du restaurant avec une série de signes en dessous du nom. A noter que vous pourrez trouver sur Youtube une vidéo présentée avec des signes mais doublée avec une voix.


La cuisine majorquine est évidement une cuisine de style espagnol, fruit d’une longue histoire où se mêlent influences latines et africaines. Même si la gastronomie des Baléares est très proche de celle de la métropole espagnole, des différences notables existent entre les deux. À Majorque, les plats comportent des aliments et des fruits de mers exotiques qui proviennent directement de l’île. De nombreuses épices sont utilisées et qui ne sont pas connues sur le continent comme par exemple certains piments style jamaicains, des herbes fraiches, la marjolaine, les carottes pourpres pour ne citer que quelques exemples. On n’oubliera pas les saucisses et fromages, le plus connu étant la soubressade, saucisse crue et séchée, élaborée à partir de morceaux sélectionnés de porc, hachés et assaisonnés de sel, de paprika doux et parfois piquant, de poivre ou d'herbes aromatiques (romarin, thym et origan).


Ce restaurant est quelque chose d’assez unique dans son style et surtout son ambiance comme dans peu d’endroits de Barcelone. Ce qui me vient à l’esprit, c’est l’atmosphère identique à certaines tavernes de Barceloneta et trouver ceci dans ce quartier est un réel bonheur. Une salle avec quelques tables de marbre, un bar dans un coin, murs blancs et boiseries rouges, quelques photos suspendues.


Salle pas encore complètement peuplée à ce moment là mais qui se remplira, de délicieux arômes dans l’air.




Les plats sont souvent changés en fonction des saisons et mentionnés sur une ardoise ou sur un feuiller annexe. La carte propose leurs classiques souvent en deux versions, en tapas ou en ration, comme par exemple la coca de trempo avec du fromage majorquin. Une sorte de pain ou pizza avec de la tomate, des oignons, des poivrons verts et du paprika. A la base il s’agit d’une salade majorquine typique préparée avec de la tomate, de l'oignon et des piments blancs (un type de piment, semblable au vert, typique de la région). La pâte est faite avec de l'huile, mais certains endroits, ils la préparent avec du saindoux (c'est la traditionnelle). La pâte qui en résulte est très douce et grasse, elle est cuite avec le mélange de légumes mentionné ci-dessus. A côté des tranches, quelques morceaux de fromage.


Forcement nous choisirons la fameuse soubressade ici accompagnée de miel. La saucisse est associée au miel ; en fait c’est une pâte rouge que l’on peut travailler facilement en y incorporant un autre ingrédient. Elle est servie tiède et se mange avec un peu de pain.


Un plat plutôt original avec les artichauts avec une sauce au lait et origan. Artichauts donc dans une sauce qui est un peu crémeuse mais pas de la crème car la texture est légèrement plus laiteuse et parfumée avec l’herbe de l’île.


Ensuite des tripes aux herbes aromatiques cuites avec du chorizo selon la carte traduite en anglais mais j’aurais imaginé plutôt trouver de la soubressade. Elles sont excellentes, probablement légèrement différentes d’autres recettes car elles contiennent des herbes séchées et pas de pois-chiches comme c’est souvent le cas.


Puis un morceau de thon servi avec des légumes en escabèche. Le poisson est juste grillé et ensuite recouvert de cette escabèche est une salade de légumes au vinaigre. Cette technique de conservation permet de garder des légumes dans le temps. C'est une technique qui vient des arabes et qui, on le suppose, a été amenée par les espagnols en Amérique du Sud. Ici du chou-fleur, des artichauts, de l’oignon rouge. Un plat léger et très plaisant.


En dessert ce soir, un gateau aux amandes avec une glace aux amandes ou plutôt un sorbet. Patisserie dans un style familial avec ce sorbet très rafraichissant qui complète bien.



On vous proposera du vin de l’île appelé Sincronia Mallorca, vin de culture biodynamique et réalisé par traction animale. Un vin assez original quin ira parfaitement avec ce repas. 


Un service d’une grande gentillesse, une cuisine simple et artisanale que certaines grands-mères majorquines doivent encore cuisiner mais que l'on peut trouver dans ce Raval multiculturel, comme une délicatesse presque exotique. Il y a encore un certain nombre de plats à découvrir, ce qui me fera sans hésitation retourner à cette charmante adresse.