lundi 14 mai 2018

Bar Cervantes, Barcelone


Parfois l’on passe devant des établissements sans y prêter trop d’importance ou simplement parce que personne ne vous en a parlé. C’est un peu le cas de ce « Bar Cervantes » de la rue du même nom. Bar qui est une légende dans le Bario Gotic et qui est aussi un restaurant, lieu magnifique pour un déjeuner. Grande portes et fenêtres entourées de bois, enseigne rouge, ardoises du menu du jour en plein passage.


Un endroit où l’on peut trouver une série de tapas sous forme de menu ; les grands classiques espagnols, mais aux heures de midi, le menu du jour est tout de même une aubaine et plus original. Menu lui aussi affiché sur le pas de la porte.



La salle est celle d’une presque bodega avec ses tonneaux en hauteur, son mobilier antique, ses tables de marbres comme dans beaucoup de bistrots, quelques affiches encadrées de Miro. Une ambiance familiale, une clientèle d’habitués, de fidèles, donc tout pour plaire.





Le menu du jour donc avec boisson et dessert à 12 euros, ces derniers étant inscrits sur une ardoise sur le mur de couleur bordeaux.


Le comptoir est vraiment très beau, long, quelques tabourets, endroit idéal pour seulement prendre un verre ou quelques tapas en début de soirée.


Si vous prenez du vin, cela sera « du rouge ou du blanc » ; il arrivera en carafe et sera correct.


Des entrées au choix avec un excellent gazpacho parfaitement assaisonné, un bel équilibre entre tomate et vinaigre, une bonne consistance.


Les classiques et délicieuses fèves à la catalane, composé de fèves et légumes de saison (mars à mai), de lard et de saucisses de la région. Ici cela sera simplement les fèves cuites dans les deux charcuteries mentionnées.


Toujours dans le registre catalan, les boulettes de viande avec une sauce à la seiche. Quatre boulettes bien relevées, une sauce assez puissante. Un peu surpris de trouver des frites mais je dois admettre que ces dernières faites maison sont plutôt bonnes.


Et une saucisse catalane grillée, type saucisse à rôtir, parfaite, elle aussi accompagnée de la même manière.


En dessert, on reste toujours dans le classique avec un « mel i mato ».


Autre dessert qui est finalement une découverte, un flan au fromage avec un coulis de fruit. Quelque chose entre une crème catalane et un fromage blanc. Une texture entre les deux avec un bon goût de lait.


Un endroit sans prétention avec du charme, une cuisine simple pour le déjeuner et réalisée chaque jour avec des plats différents, une clientèle plutôt locale, dans un cadre historique.